Le Vietnam indépendant (depuis 1945)

HTML clipboard

Lorsque la deuxième guerre mondiale mit fin, et que les fascistes japonais se rendirent, le peuple Vietnamien avait mené avec victoire la Révolution d'août 1945. Le 2 septembre 1945, le Président Ho Chi Minh proclama l'indépendance du pays et l'avènement de la République démocratique du Vietnam sur la place Ba Dinh (Hanoi).

En 1946, les troupes françaises se réinstallèrent en Indochine. Sous la direction du Parti Communiste Indochinois et du Président Ho Chi Minh, le peuple Vietnamien entreprit la résistance contre les colonialistes français pour sauvegarder l'indépendance. La victoire historique de Dien Bien Phu en 1954 mit fin à une grande résistance du peuple vietnamien et libéra la moitié du pays.

En vertu de l'accord de Genève, les Français se retirèrent du nord du pays, et le Vietnam fut provisoirement divisé en deux régions. Au nord, la République démocratique du Vietnam s'engagea à l'œuvre de reconstruction du pays dans la paix. Dans le sud, se déroula toujours pendant 20 ans, la lutte de libération nationale.

Avec l'offensive générale au printemps 1975 dont l'apogée fut la campagne historique d'Ho Chi Minh, le gouvernement de Saigon s'effondra le 30 avril 1975. L'état du Vietnam fut réunifié et depuis cette date, il porte le nom de «la République socialiste du Vietnam», avec Hanoi comme capitale.