Mœurs et coutumes

? Le culte

L'esprit prédominant de la coutume du culte des Vietnamiens est "Quand on boit de l'eau, on pense à la source". Les générations ultérieures sont reconnaissantes envers les générations précédentes.

 

Les habitants se souviennent avec reconnaissance des héros qui ont rendu service au peuple, au pays, de ceux qui ont inventé des métiers. L'homme est reconnaissant envers le Ciel, la Terre, la Nature.

La croyance répandue des Vietnamiens est le culte des ancêtres qui est célébré de la façon la plus solennelle, la plus respectueuse lors de la fête du Têt (Nouvel An lunaire).

A la fin de l'année, les maisonnées font toutes la visite des tombes, c'est-à-dire réparent les tombes de leurs proches, invitent leur âme à revenir partager le Printemps avec les descendants. Par ailleurs, lorsque vient le jour où une personne est décédée, sa famille prépare des repas, allume la lampe et brûle des baguettes d'encens pour lui faire des offrandes et célébrer l'anniversaire de sa mort.

Le troisième jour du troisième mois lunaire, au moment où herbes et plantes retrouvent leur verdure, le temps est doux, les gens vont visiter les tombes de leurs morts et se régaler de beaux paysages du printemps. C'est la fête des morts (Thanh Minh).

En outre, chaque ethnie de la communauté vietnamienne, chaque localité a sa propre coutume du culte.