Mots de l’Ambassadeur

AmbassadeurBienvenue sur le site de l’Ambassade du Vietnam en France,
La signature du Partenariat stratégique en septembre 2013 lors de la visite officielle en France du Premier Ministre vietnamien NGUYEN Tan Dung marque un tournant important dans les relations de coopération et d’amitié entre le Vietnam et la France. Ces relations prennent un nouvel élan avec l’organisation très réussie de l’Année croisée France-Vietnam 2013-2014 en l’honneur du 40ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays (1973-2013).
Ces deux échéances, traduisant la maturité des liens qui attachent nos deux peuples et la grande confiance mutuelle entre nos deux pays, donnent une forte impulsion à nos relations bilatérales marquées par l’excellente qualité de la coopération dans tous les domaines, politique, économique, culturel, éducatif, scientifique, de défense….. faisant ainsi de la France un des partenaires européens de première importance du Vietnam. Ces liens sont animés chaque jour par  des acteurs très divers : institutionnels mais aussi associatifs, de l’Etat mais aussi des collectivités locales des deux pays. Ils sont renforcés par l’importante communauté de Vietnamiens de France, composée de centaines de milliers de femmes et d’hommes attachés à leur pays d’origine et pleinement intégrés dans la société française pour devenir de vrais avocats de l’amitié et de la coopération franco-vietnamienne, par la présence des milliers d’étudiants vietnamiens en France qui représentent la jeunesse et l’espoir de nos relations bilatérales.
Le Vietnam d’aujourd’hui de plus de 90 millions d’habitants, après 30 ans de renouveau, est un pays économiquement dynamique à fort potentiel de croissance. Très attaché à son identité et engagé dans l’intégration internationale, le pays s’affirme comme ami et acteur émergent, actif et responsable de la communauté internationale. Liés par une histoire commune, partageant les intérêts et les défis de développement de notre époque, le Vietnam et la France affichent une très forte volonté de construire ensemble un avenir commun pour l’amitié, la coopération et le développement des deux pays.
Dans ce cadre, c’est un grand honneur pour moi de représenter mon pays, le Vietnam, en France. Arrivé en France à l’approche du nouvel an 2015, je prends ma fonction d’Ambassadeur du Vietnam en France avec grand optimisme et confiance. Optimisme puisque le Vietnam et la France détiennent désormais tous les éléments nécessaires pour approfondir leurs relations dans tous les domaines vers une plus grande efficacité et effectivité. Confiance puisque sont et seront associés à cette œuvre commune tous les acteurs de la coopération franco-vietnamienne sur qui je pourrai compter afin de faire ensemble du Vietnam et de la France les vrais partenaires stratégiques du 21ème siècle.
L’Ambassade du Vietnam a le grand plaisir de mettre à votre disposition ce site d’Internet qui se veut être surtout un point d’information et d’échanges pour vous faire découvrir le Vietnam, vous tenir informés de l’évolution des relations franco-vietnamiennes au service d’une meilleure connaissance et un meilleur rapprochement entre les Français et les Vietnamiens.
Je vous souhaite Bonne visite !
S.E.M. NGUYEN NGOC SON
Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire
De la République socialiste du Vietnam
En République française

 

Communiqué du porte-parole du Ministère vietnamien des Affaires Etrangères lors de la conférence de presse périodique tenue le 26 juin 2014

I. Le déploiement illégal de la plate-forme de forage Haiyang Shiyou 981 (Hai Duong 981) par la Chine

« Ces derniers jours, alors que la plate-forme Haiyang Shiyou 981 avec un grand nombre de bateaux d’escorte et d’avions entreprennent des activités illégales sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam, la Chine a mené une série d'actes ayant fait monter la tension et rendu la situation plus complexe en Mer Orientale.

1. Le 17 juin 2014, l’Administration de sécurité maritime chinoise a publié la notice maritime no14047, aux termes de laquelle, la plate-forme de forage Nanhai-09 se déplace du site aux coordonnées 17° 38' de latitude Nord et 110°12' 03'' de longitude Est au site aux coordonnées 17°14'01'' de latitude Nord et 109°31' de longitude Est du 18 au 20 juin 2014. A 13 heures le 21 juin, les autorités compétentes du Vietnam ont découvert la présence de ladite plate-forme à l’emplacement prévenu par la Chine.

Le 24 juin 2014, l’Administration de sécurité maritime chinoise a continué à publier la notice no14050, selon laquelle, la Chine va envoyer un bateau d’exploration géophysique Haiyang Shiyou 719 dans la mer Orientale pour les travaux de prospection du 23 juin au 20 août 2014.

L’emplacement où se trouvent la plate-forme Nanhai 09 et le bateau d’exploration est dans la zone d'embouchure du Golfe du Tonkin. Il s’agit d’une zone qui n’est pas encore délimitée entre le Vietnam et la Chine. Aux termes du droit international et de ses pratiques, aucune partie n’a le droit de réaliser unilatéralement les activités d’exploration et d’exploitation gazo-pétrolières dans la zone contiguë non délimitée. Il est à noter que cet acte de la Chine a été mené juste après la visite au Vietnam du conseiller d’Etat chinois Yang Jiechi, ce qui a suscité une vive préoccupation de l'opinion internationale et du Vietnam.  Le Vietnam a demandé à la Chine de cesser tous les actes susceptibles de rendre plus complexe la situation,  de créer un climat propice  aux négociations sur la délimitation de la zone maritime au delà de l'embouchure du Golfe du Tonkin entre deux pays.

2. Parallèlement, ces derniers temps, la Chine a mené des activités comme le fait de publier « la Carte topographique de la Chine » et « la Carte de la RPC»-format vertical avec la ligne de neuf tronçons qui englobe la quasi totalité de la Mer Orientale ; le fait d'intégrer les deux archipels Hoang Sa et Truong Sa dans son nouveau système d’enregistrement foncier ; le fait de construire des écoles et des maisons collectives sur l’île de Phu Lam dans l’archipel de Hoang Sa du Vietnam ; le fait de continuer à élargir, à construire et à changer l’état initial de façon illégale certains lieux dans l’archipel de Truong Sa du Vietnam dont la Chine occupe illégalement par la force depuis mars 1988.

Nous avons affirmé maintes fois la position du Vietnam sur les deux archipels Hoang Sa et Truong Sa. Le Vietnam proteste avec une grande fermeté contre les actes de violation susmentionnés de la Chine ; lui demande de les cesser immédiatement, de respecter le droit international, d'observer rigoureusement la Déclaration de conduite des parties concernées en Mer Orientale (DOC) et de veiller à ce que de tels actes ne se reproduisent pas à l'avenir.

3. Plus gravement, à 9 heures 20 le 23 juin 2014, le bateau de contrôle des pêches du Vietnam immatriculé  951, qui était en train de mener des activités d’exécution de la loi sur mer au site aux coordonnées 15o29’30’’ de latitude Nord et 111o23’32’’ de longitude Est, dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam, a été encerclé, percuté et endommagé par un certain nombre de bateaux chinois. Ce qui est à noter, c’est que cet emplacement est situé très loin, soit à 11,5 milles marins, de la plate-forme de forage Haiyang Shiyou 981. C’est un acte très grave de violation par la Chine de la zone maritime du Vietnam, menaçant la vie des personnes et des bateaux vietnamiens chargés de l’exécution de la loi qui sont par ailleurs en activité normale dans leur zone maritime. C'est d'autant plus dangereux que cet acte constitue une entrave à la liberté, à la sûreté et à la sécurité maritimes, une violation de la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer et de la Déclaration de conduite des parties concernées en Mer Orientale (DOC).

Le Vietnam condamne fermement cet acte dangereux de la Chine et lui demande de mettre fin immédiatement aux actes d'empêchement à l'encontre des bateaux vietnamiens et d’indemniser le bateau de contrôle des pêches immatriculé 951 et les autres bateaux vietnamiens endommagés par des bateaux chinois ces derniers temps./.»

Document fourni par la Police maritime du Vietnam

Situation sur le terrain dans la zone maritime où est installée illégalementla plate-forme DE FORAGE Haiyang Shiyou-981

           

I. Concernant la plate-forme de forage chinoise Haiyang Shiyou-981

1. Les forces de protection de la plate-forme Haiyang Shiyou-981.

-       Jusqu’au 25 juin 2014, la position de la plate – forme reste globalement inchangée.

-       La Chine déploie  toujours de 109 à 125 bateaux pour protéger la plate-forme, y compris :

+  De 4 à 6 bâtiments de guerre dont 02 frégates positionnés à une distance entre 20 et 25 milles marins de la plate-forme (les deux frégates déployés en permanent portent les numéros 534 et 572), des chasseurs de mines à une distance entre 15 et 25 milles marins de la plate-forme (deux couples de navires pourtant les numéros 840, 843, 839 et 842 et opérant alternativement, un couple par jour) et des patrouilleurs lance-missiles d’attaque rapide (deux navires en opération par jour parmi 4 navires déployés : le 751, le 756, le 753 et un navire dont le numéro n’est pas identifiable) ;

+ De 33 à 43 bateaux des forces chargées de l’application de la loi, à savoir la Police maritime, la Surveillance maritime (China Marine Surveillance), l’Administration de la sécurité maritime (China Maritime Safety Administration), l’administration chargée de l’application de la loi sur la pêche (China Fisheries Law Enforcement Command) ;

+ De 10 à 14 remorqueurs et bateaux de service ;

+ De 20 à 22 navires de transport ;

+ De 33 à 40 bateaux de pêche.

-       Dans l’espace, plusieurs vols de surveillance et de renseignement ont été effectués par les avions B3586, J8, J11, J16, Y12, Y-8X ainsi que par l’hélicoptère du type Z29. Ces appareils survolent à une altitude de 300 à 1500 mètres au dessus des bateaux vietnamiens pour les surveiller, les menacer et les intimider.   

 

 

          2. Modes d’opération

-       Les forces d’escorte chinoises s’organisent toujours en trois cercles autour de la plate-forme. Les bateaux formant le cercle intérieur sont mobiles et s’échangent régulièrement de position. Le cercle extérieur se compose de 9 à 12 navires à grande vitesse qui s’alternent avec des remorqueurs et qui suivent de très près les bateaux vietnamiens à une distance de 200 à 300 mètres. Ces navires mettent des haut-parleurs, lancent des coups de klaxon, accostent volontairement les bateaux vietnamiens, percutent ces derniers et tirent des canons à eau sur eux.

-       Chaque fois qu’un bateau vietnamien s’approche de la plate-forme en vue de demander la cessation de son installation illégale, les navires chinois, en profitant de leur avantage en nombre, l’encerclent par devant et par derrière, l’accostent d’un côté et le percutent directement de l’autre côté. Les navires chinois utilisent des canons à eau de grande puissance afin d’abîmer les bateaux vietnamiens et leurs équipement. Ils utilisent des sons à grande fréquence et des phares à grande puissance pour nuire à la santé des équipages vietnamiens.   

          3. Actions de la Police maritime du Vietnam

-       Dans des conditions météorologiques complexes, les bateaux vietnamiens restent constamment présents dans la zone et continuent l’exercice des missions  d’application de la loi visant à empêcher l’installation illégale de la plate-forme Haiyang Shiyou-981et les actions illégales  des bateaux d’escorte chinois dans la zone maritime vietnamienne.

-       Même si les bateaux d’escorte chinois continuent leurs actions d’entrave, les percussions, l’utilisation de canons à eau, les forces de la police maritime et de contrôle de la pêche  du Vietnam restent déterminés et patients. Elles font toujours preuve de retenue pour ne pas tomber dans le piège de la provocation. Les bateaux vietnamiens cherchent à éviter les heurts. Ils n’utilisent pas les canons à eau et ne percutent pas les bateaux chinois.  Ils se contentent d’émettre sur les haut-parleurs la demande à la Chine de retirer la plate-forme de forage ainsi que ses bateaux d’escorte en dehors de la zone maritime, de la zone économique exclusive et du plateau continental du Vietnam.

          II. La plate-forme de forage Nanhai-09

-  Le 19 juin 2014, à travers son système de renseignement technique, l’état major de la Police maritime du Vietnam a découvert la plate-forme de forage Nanhai-09 flottante à la position 17o37’38’ de latitude Nord et 110o12’16’’ de longitude Est.

          - Le 21 juin 2014, la plate-forme Nanhai-09 s’est positionnée à  17o15’00’’de latitude Nord  et à 109o31’02’’ de longitude Est. Elle se trouve donc à environ 60 milles marins au Sud Sud-ouest de Yulin (île de Hainan), à 115 milles marins à l’Est de la côte de Danang du Vietnam, à 155 milles marins au Sud-est de la plate-forme Haiyang Shiyou-981. Nanhai-09 est accompagnée de trois bateaux de service : Kan Tan 225, Nanhai 222 et le remorqueur Đức Gia.

          - La Police maritime du Vietnam continue à suivre de très près tout mouvement de la plate-forme Nanhai-09./.